Défaire les liens du système patriarcal et capitaliste: un but commun pour les femmes

Le mardi 27 août 2013 a eu lieu  la conférence sur  le féminisme  et la construction d’alternatives. Elle a été menée par Georgina Alfonso de Cuba, Souad Mahmoud, représentant de Basma Khalfaoui de la Tunisie, Francisca (Pancha) Rodriguez, du Chili, et Graça Samo, du Mozambique.

Durant la présentation Alphonso a souligné le fait que le féminisme fait partie intégrante du socialisme et qu’il ne pourrait y avoir de socialisme sans féminisme. Elle a soulevé la question sur comment briser  la logique patriarcale et construire une société plus juste, plus sociale dans laquelle le pouvoir est partagé équitablement entre hommes et femmes. Elle a affirmé que le sujet le plus révolutionnaire dans la révoution cubaine est celui de la femme. C’est la raison pour laquelle les féministes transmettent une éducation révolutionnaire à la nouvelle génération car la lute féministe vise le bonheur, une vie heureuse pour toutes les femmes et les autres composantes de la population du monde. Rodriguez a évoqué le cas de la lute des paysannes dans la Via Campesina. Poue elle l’avancée notoire dans cette lutte réside dans les débats  qui ont pu se tenir sur divers sujets et le fait que le silence a pu etre rompu  et ceci dans le but de mettre fin au systeme patriarcal et capitaliste. Quant à Graça, elle a insisté sur le fait que les femmes ont lutté aux côtés des hommes pour l’accès du Mozambique a l’indépendance et que cette lutte doit aller au délà et viser une libération totale de la femme mozambicaine. Elle a évoqué les conséquences de la guerre civile de 1976 une année après l’accès du pays a l’indépendence à savoir la pénurie alimentaire et la défection du tissu social.  Elle a déclaré qu’il est difficile de debattre de la question de la sexualite dans la société mozambicaine actuelle car les filles et femmes sont fortement influencées par la tradition et subissent les effets néfastes du patriarcat qui les maintiennent dans une soumission perfide.

La présentatrice tunisienne a déploré l’absence de Khalfaoui qui subi actuellemt des menaces de mort suite à l’assassinat de son mari. Elle a fait ressortir le fait que la femme tunisienne est victime des interprétations obscurantistes de l’islam et de leur manque de confiance en elle même. Elle a aussi mentionné la faible représentativité des femmes aux postes de décision et le fait que le Code de la famille tunisien dispose que la femme hérite de la moitie de l’homme. Selon elle, la Tunisie est socialement fatiguée car le chômage des jeunes, surtout diplomé(e)s prend de l’empleur et les parents sont très soucieux de l’avenir de leur enfants.

A la suite des différentes présentatrices, certaines participantes se sont exprimées, apportant des contributions, suggestions ou recommandations en posant des questions. L’importance de prendre soin de la mère nature et de préserver la culture et la tradition a été mentionnée. Une intervenante quebequois a posé la question sur comment établir des liens avec les femmes paysanes de la Via Campesina  du Brésil sur des sujets qui mettent mal à l’aise comme le droit a l’avortement et le lesbianisme . Une intervenante kenyane a évoqué les cas de menaces continuelles de viol et de violence de tout genre dont les femmes font l’objet dans son pays. Elle a souligné aussi le fait que les armes sont fabriquées en Europe et aux USA mais sont utilisées en Afrique. Elle a affirmé qu’une loi contre le crime sexuel a été votée et que maintenant les femmes Kenyannes ont rompu le silence et dénoncent leurs agresseurs.

Le constat lors des échanges est que les chevaux de batail des femmes des différentes cordinnations nationales  divergent selon leurs sujets de préoccupations du moment. Mais le but commun est de défaire les liens du système patriarcal et capitaliste qui maintiennent les femmes dans une position de subordinnation  et d’oppression continue. Tant que les violences contre les femmes continuent, nous marcherons toujours!

 

Anúncios

Nenhum comentário ainda.

Deixe um comentário

Preencha os seus dados abaixo ou clique em um ícone para log in:

Logotipo do WordPress.com

Você está comentando utilizando sua conta WordPress.com. Sair / Alterar )

Imagem do Twitter

Você está comentando utilizando sua conta Twitter. Sair / Alterar )

Foto do Facebook

Você está comentando utilizando sua conta Facebook. Sair / Alterar )

Foto do Google+

Você está comentando utilizando sua conta Google+. Sair / Alterar )

Conectando a %s

%d blogueiros gostam disto: